Nager en club, avec la fac ou en public

Voici les 3 conditions dans lesquelles je nage ou j’ai nagé (sans compter les piscines de vacances of course) : en club, avec la fac ou en public.
Laquelle je préfère ? Je ne saurais pas trop dire, les trois sont complètement différentes.
En club :
J’ai nagé près 11 ans club, j’ai commencé lorsque j’étais en CM1 (9 ans) et j’ai arrêté en 3ème année de licence (21 ans) en ayant interrompu 1 an et en ayant été inscrite dans deux clubs. Même d’un club à l’autre, les conditions et les types d’entraînements donnés par l’entraîneur sont très différents.
En général nous sommes 7-8 par ligne d’eau et nous faisons tous le même entraînement en se suivant. Les plus rapides en tête et les plus lents à la fin. C’est pourquoi le rythme de nage convient à tous, on ne se gène (presque) pas entre nous. C’est un bon cadre pour enchainer les longueurs, même s’il faut l’avouer, le rythme est très très soutenu voir difficile (mais c’est la seule solution pour progresser). Les entraînements sont souvent variés, avec beaucoup de technique. Les seuls matériels que nous utilisions sont : planche, pull et plaquettes. That’s all.
Avec la fac :
Je ne suis pas en fac de STAPS mais dans n’importe quelle fac, on a la chance de pouvoir faire du sport gratuitement le midi ou en fin de journée. Ainsi, j’ai pu nager dans deux groupes de facs différentes (et bientôt 3 à la rentrée j’espère héhé).
Et encore une fois, entre ces deux groupes de fac c’était très différent : d’un groupe à l’autre on peut être 10 comme seul dans un couloir (mais dans un bassin de 50 m, ça reste raisonnable). Mais ce qui est bien c’est qu’on nage souvent avec des maque-tuba-palme et j’adore ça ! On a également des cours de sauvetage (je me suis même déjà retrouvée avec un nageur trop canon *o*) et une fois, des étudiants d’une association pour handicapés (je ne me souviens plus du nom) étaient venus pour nous parler du sport chez l’handicapé et nous avions dû plonger et nager quelques mètres sans rien voir(avec aluminium dans les lunettes de natation). Ca donne vraiment une sensation étrange, même de peur. Et c’est vraiment très difficile de bien nager. Essayez en fermant les yeux, vous verrez. C’était néanmoins très intéressant.
Ainsi, les entraînements avec la fac sont beaucoup moins compliqués qu’en club et sont même parfois ludiques. Et ça permet de rencontrer des personnes de votre fac.
En public :
J’aime bien nager en public. C’est toi qui choisi ce que tu vas nager, à quel rythme, quel jour, pendant combien de temps… Tu es L.I.B.R.E ! Enfin presque. Nager en public à tout de même quelques inconvénients. Les piscines ne sont pas toujours ouvertes à l’heure où tu souhaites y aller et il y a parfois beaucoup de monde. Des personnes qui nagent à ta vitesse, plus lentement ou même beaucoup beaucoup plus lentement. Il y a parfois 4-5 personnes qui discutent au bout de la ligne ce qui t’empêche de faire ton virage, il y a des personnes nagent au milieu du couloir ou même à gauche. Heureusement, quelques fois on se retrouve seul dans la piscine, et là, c’est vraiment le top du top.
Mon conseil ? Y aller en pleine semaine, très tard le soir ou très tôt le matin si vos horaires vous le permettent. Dans les piscines dans lesquelles je vais régulièrement ça marche souvent pour moi ! 😉
 
Donc finalement, je ne saurais pas dire si je préfère nager en club, avec la fac ou en public.
Je pense tout de même que c’est avec la fac, car ça te permet de te sociabiliser tout en nageant !
 
 
 

 

Et toi ? Dans quelles conditions préfères-tu nager ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s