« Comment j’ai réussi à nager le papillon d’un seul bras sans tourner en rond » de Charles Rozoy

« Comment j’ai réussi à nager le papillon d’un seul bras sans tourner en rond » est le livre autobiographique de Charles Rozoy, champion paralympique du 100 m papillon en 1’1″24 en 2008.

Charles Rozoy autobiographie livre

Ce livre, je l’ai dévoré et adoré. Dévoré car il se lit très facilement, et l' »histoire » est tellement intéressante qu’elle nous prend aux tripes et on ne peut plus s’arrêter de lire avant de l’avoir terminé. Adoré car à travers cette autobiographie, Charles Rozoy se livre à nous avec simplicité et sincérité.

A travers ce livre Charles Rozoy nous raconte d’abord son enfance et son adolescence. Il était un garçon comme tous les autres, sauf qu’il avait déjà ce rêve de devenir champion olympique de natation. Bien qu’il soit le « roi de l’entraînement », en compétitions, le stress prenait le dessus, et il n’arrivait jamais à faire les temps qu’il espérait. Cet « échouement » en compétitions et donc l’arrêt de la natation à haut niveau (accompagné d’une rupture amoureuse) l’entraîne dans une phase de dépression. Charles nous explique ensuite comment il a réussit à remonter la pente et voir le côté positif de la vie grâce au sport. Alors qu’il espérait à nouveau devenir champion olympique, en 2008, Charles est est victime d’un terrible accident de moto dans lequel il perd l’usage de son bras. Cet accident est d’abord un véritable cauchemar pour lui. Ce qui peut se comprendre, ça le serait pour n’importe lequel d’entre nous. « Essayez de retenir une porte quand la commande du cerveau ne parvient pas jusqu’à votre bras ballant : paf ! Vous la prenez dans les dents. »

Charles ne connaissait rien à l’handisport. Alors quand son entraîneur lui a soumis cette idée, il est d’abord resté dubitatif. Surtout qu’il ne se considérait pas encore comme handicapé. Puis, une fois la première compétition nagée en tant qu’handicapé, Charles ne s’est jamais arrêté. D’abord champion de France, puis champion d’Europe et du Monde, Charles n’a jamais fini de grimper les échelons jusqu’à devenir champion paralympique.

Ainsi, à travers ce livre, on découvre comment Charles est arrivé à ce niveau ci, comment il a refusé de se refermer sur lui-même, les souffrances qu’il a enduré mais également comment il s’est battu pour réaliser ses rêves. Il a certes, connu quelques échecs, mais comme on dit, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Et cet accident de moto l’a rendu beaucoup plus fort. Son parcours est admirable, il est une vraie motivation et une vraie leçon de vie.

Charles Rozoy champion paralympique

A travers ce romain, on comprend qu’il y a toujours une voie pour s’en sortir. La vie n’est pas tous les jours rose, on rencontre tous des difficultés, c’est vrai, mais avec de la détermination, du positivisme et de bonnes décisions, on peut toujours s’en sortir.

Pour conclure, je vous conseille fortement cette autobiographie. Elle fait réfléchir, sur notre façon de voir les handicapés, mais également sur la façon de voir la vie. S’apitoyer sur son sort, ça ne sert à rien, ce n’est pas ce qui vous fera avancer dans la vie, au contraire.


Je vous laisse avec deux citations tirées de l’interface qui m’ont assez fait réfléchir :

« Le dépassement de soi, c’est triompher sur la peur, la fatigue, la difficulté, le doute, sur l’impossible, il nous apprend l’humilité et il nous révèle. » Philippe Croizon, premier amputé des quatre membres à avoir traversé la Manche à la nage en 2010.

« Quand on se plaint, nous, qu’on ne se sent pas en forme, on oublie souvent qu’on a l’usage de notre corps à 100 %. Rien que pour ça, on ne devrait pas avoir le droit de se plaindre et respecter encore davantage ces sportifs qui ne s’apitoient jamais sur leur sort. » Alain Bernard, champion olympique de natation en 2008 sur 100 m.


Aujourd’hui, Charles a décroché son ticket pour défendre sa couronne aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016. Il donne également des conférences pour que les choses évoluent, que les regards sur le handicap changent.

Pour (re)voir la course de Charles Rozoy :

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s