La web série « Nageuse(s) »

La natation de haut niveau est un des sports les plus difficiles. Pourquoi ? Parce que si tu ne montes pas sur le podium, tu n’es rien. J’entends par là, que tous tes entraînements que tu as réalisé/subi, toutes ces heures passées dans l’eau à enchaîner les longueurs ne sont pas récompensés. En natation, on ne voit que le résultat final, et finalement, très peu le travail, la rigueur, l’énergie, la motivation qu’il faut pour arriver à ce niveau là.

Web série nageuse(s) Anna

La web série « Nageuse(s) », une sorte de mini-documentaire, nous permet de voir l’envers de ce décor. Anna a 17 ans, est nageuse dans un club de Paris dans le groupe Elites et son rêve le plus cher est de participer aux JO de natation. Cette web série nous permet donc de suivre son quotidien de nageuse, qui ressemble à celui de nombreux autres jeunes nageurs. Se lever au petit matin pour aller nager alors que tous les camarades dorment encore, avoir un emploi du temps à l’école adapté pour avoir le temps d’aller nager le soir ou le midi, ajouter à ces entraînements des séances de musculation, faire attention à son alimentation… Ce n’est pas toujours facile pour des ados. Et pourtant, pour ces jeunes nageurs, nager représente leur vie. Ils ne vivent que de ça et POUR ça.

Ce que j’aime dans cette web-série c’est que l’on arrive peu à peu à comprendre ce qu’un nageur peut vivre au quotidien, et à quel point c’est difficile. Suivre Anna pendant ses entraînements, ses séances de musculation, écouter l’opinion de son entourage : sa maman, son entraîneur est très intéressant puisque ça nous permet à nous, qui sommes extérieurs à ce monde, de nous faire une petite idée de leur mode de vie et de leur monde chloré.

L’idée de cette web-série est vraiment originale, dès que sort un nouvel épisode je suis toute contente et impatiente. Aujourd’hui 3 épisodes sont déjà sortis :

Episode 1 – La page blanche

Episode 2 – Se transformer

Episode 3 – Entraîner/s’entraîner

Publicités

Un commentaire

  1. Très sympa. Yves Thomassin parle avec intelligence, brio, lucidité et clairvoyance de sa passion. Nathalie Topo parle avec parfois un très léger manque de recul de sa fille; mais bon, c’est juste normal, hein. C’est une femme intelligente et compréhensive. Anna laisse plus parler son corps, elle est jeune et n’arrive pas encore à laisser parler son coeur. J’ai passé un très bon moment à regarder ces trois épisodes. Vivement la suite.
    Et un grand chapeau au réal et au monteur; leurs images et leur sens du story telling nous embarquent complètement.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s