Toutes les questions que l’on me pose sur ma surdité

Lorsque je dis à quelqu’un que je suis malentendante et que je suis appareillée, la première réaction est généralement : « Ha bon ?! Je ne le savais pas, ça ne se voit pas. » Hé bien non, car c’est fait pour. Quant à la seconde réaction, deux options s’offrent à mon interlocuteur à ses yeux :

  • Silence absolu, on ne te parle plus ;
  • On t’assomme de question.

Pour la deuxième option, je vais satisfaire les petits curieux et répondre aux questions qui me sont posées fréquemment.

DSC_00042

1. Tu es sourde à combien de pourcent ?

Je n’en sais rien du tout. Franchement. Certes, je passe des tests d’audition. Je suis dans une petite cabine avec un test sur les oreilles et à chaque fois que j’entends un son dans le casque je dois lever la main. Mais en plus de ce test d’audition, je passe également un test de compréhension. Et c’est cette partie-ci que je redoute le plus. Pourquoi ?  Des mots sont prononcés dans le casque puis on doit les répéter. Ou du moins, on doit répéter ce que l’on comprend. Et j’avoue que parfois je dis des mots que je ne connais même pas, qui n’ont aucun sens pour moi. Et intérieurement, je me dis « Ohlala, mon ORL doit être en train de rire intérieurement » et j’ai honte. Donc, non, mon taux de surdité n’est pas le plus important, c’est ma compréhension des mots. Une personne sourde de 50 % peut très bien mieux comprendre les mots qu’une personne sourde de 30 %.

2. Tu entends sans tes appareils ?

Oui, j’entends sans mes appareils. J’ai vécu 18 ans sans, donc bon. Toutefois, il y a tout de même certains sons que je n’entends pas : le tic-tac d’une horloge, un oiseau qui chante, quelqu’un qui est dans une autre pièce et qui m’appelle, etc.

3. Ça change quoi de porter des appareils alors ?

Mais tout. J’entends clairement la différence AVEC et SANS appareil. Il n’y a pas photo. Je pourrais très bien faire un avec/sans comme les régimeurs font leur avant/après héhé. Mes appareils auditifs m’aident à mieux comprendre mes interlocuteurs… Même si parfois je brasse totalement héhé. Il n’y a qu’à voir au réveil, lorsque je ne les porte pas, je peux faire répéter 5 – 7 – 10 fois mes proches.

4. Tu portes toujours tes appareils ?

Non. Je les porte quotidiennement lorsque je vais au boulot, lorsque je vois mes amis, lorsque je vais au supermarché, etc. Mais dès que je rentre chez moi, je les enlève. C’est un petit réflexe que j’ai pris de ne jamais les porter chez moi. Car quand je les enlève… Haaaa, ça me fait du bien ! 😀 Je ne les porte pas non plus lorsque je me douche, lorsque je fais du sport ou vais à la piscine, ni même lorsque je dors. En concert il m’arrive de les éteindre également. Pour éviter que le son ne sature.

5. Ça marche sur pile ? Sur batterie ?

Mes appareils marchent sur pile. Je ne sais pas si c’est le cas de tous les appareils. La fréquence de changement de ces piles est de 1 semaine environ.

6. Comment as-tu découvert que tu avais des problèmes d’audition ?

Arrivée au lycée, je me suis fait de nouveaux amis, comme tout le monde, sauf que eux, n’avaient pas l’habitude de devoir répéter tout et tout le temps. Ils me l’ont donc fait remarquer que je les faisais souvent répéter. J’ai donc commencé à me poser des questions. En parallèle de ça, en faisant des dictées en français, je me retrouvais avec des notes négatives (oui oui, -5/20 par exemple) parce que je ne comprenais pas tout ce que la professeure dictait. Donc je me suis doublement posé des questions. Et j’ai pris rendez-vous chez un ORL. Voilà, tout est parti de là. Même si en allant consulter je n’imaginais pas une seule seconde que j’allais devoir porter des appareils auditifs toute ma vie.

7. Est-ce-que tu peux augmenter et baisser le son à ta guise ?

Mes appareils disposent d’un petit bouton qui permet d’augmenter ou diminuer le volume, en effet, mais c’est vraiment très léger, ça ne change pas grand chose.

8. Tu regardes la télé avec une machine spéciale ?

Non… Mais le son est généralement au dessus de la moyenne. Il est très rare que je regarde la télé, mais lorsque je la regarde c’est le soir, pour me divertir ou avant d’aller me coucher. Donc je n’ai pas envie de me fatiguer à essayer de comprendre. Donc je mets le son plutôt fort pour ne pas me fatiguer.

Toutefois, lorsque je regarde des séries sur mon PC, et donc avec mes écouteurs, je préfère les regarder en VOSTF plutôt qu’en français, car je comprend mieux, sans avoir à mettre le son élevé et à m’exploser les oreilles.

9. Qu’est ce qui est le plus difficile ?

Quand j’oublie que j’ai des problèmes d’audition et que ça me revient en pleine face. VLAN !

Et donc le plus difficile, c’est la situation qui arrive le plus fréquemment, à savoir : quand on discute en groupe et que j’ai du mal à entendre/comprendre ce que les autres disent.

En effet, parfois je vois les autres personnes du groupe rigoler tous en même temps… Sauf moi, car oui, je n’ai pas tout saisi, je n’ai donc pas compris la blague donc… je ne rigole pas. Et dans ces cas là j’ai l’impression d’être un extra-terrestre. Ou parfois lorsque des personnes discutent d’un sujet super intéressant et que je ne comprends pas tout ce qu’ils disent. Hé bien je me tais et les gens ont l’impression que je suis un peu simplet.

Ha, une autre chose qui me rend triste : lorsque je ne reconnais pas mes chansons ou morceaux de musique préférés qui passent à la radio/TV…

10. A quoi ressemblent tes appareils ?

A ça :

 

Et pour terminer sur une note gaie, mon anecdote la plus drôle :

Quand je pose une question à quelqu’un en français mais qu’il me répond … en anglais ! Ça ne m’est arrivé qu’une seule fois, certes, mais ce fut bien drôle.

Publicités

7 commentaires

  1. Sympa cette article. J’ai ma mère qui a un problème auditif mais elle refuse de porter l’appareil pour l’instant. Elle s’en sort en lisant sur les lèvres et les sons qui sortent de la bouche. On parle surtout très fort avec elle.
    Bref, j’adore ce genre d’article où j’en apprends sur les maladies et autres « handicaps » car je suis très curieuse mais je n’ose pas poser les questions de peur que les personnes le prennent mal.
    J’ai a peu près compris comment entendait ma mère (a peu près je dis).
    Bon dimanche

    J'aime

    • Hello !
      Ho, tu sais, personnellement ça ne me gène pas du tout que l’on me pose des questions, je suis ouverte sur le sujet et je n’ai aucune honte. Je préfère à la rigueur que l’on me pose des questions, que l’on essaie de comprendre plutôt que l’on rigole de moi ! 🙂
      Après c’est sûr que ça peut géner certaines personnes d’en parler…
      A y réfléchir, je ne le crie pas non plus sur tous les toits, et je ne sais pas si j’aimerais discuter longuement sur ce sujet avec quelqu’un que je connais à peine… ^^
      En tout cas contente que cet article te plaise et aie pu t’aider un petit peu ! 🙂
      Bonne soirée !

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou, je suis tombée sur ton blog en cherchant des articles sur la surdité et ça fait du bien de lire des articles comme le tien 🙂 Je ne connais pas beaucoup de personnes sourdes ou malentendantes alors quand tu écris ça je me reconnais dedans 🙂
    Je pense très certainement écrire un article aussi mais je vais prendre le temps de l’écrire 🙂
    bonne journée à toi 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s