Mes conseils sur le dos crawlé

Depuis la rentrée dernière, je ne sais pas pourquoi, mais j’adore nager du dos, alors qu’avant je n’aimais pas du tout le dos. Je préférais encore nager le papillon au dos pour tout vous dire…

Pourquoi cet intérêt pour le dos m’est venu cette saison alors ? J’en ai aucune idée, mais aujourd’hui, j’ai envie de partager quelques conseils concernant cette nage.

Underwater fly

Comment se positionner ?

Bien sûr, concernant le corps, il faut être presque horizontal. Beaucoup de personnes ont du mal à avancer en dos car leur corps forme un angle de plus ou moins 45° avec la surface de l’eau, donc forcément, leurs jambes ne flottent pas, et elles ne peuvent donc pas faire de battements digne de ce nom. La position parfaite ? Oreilles sous l’eau, thorax au dessus de l’eau, hanches proches de la surface de l’eau et jambes un peu plus en profondeur.

Comment bien respirer ?

Comme son nom l’indique, le dos est la seule nage où le visage n’est pas immergé dans l’eau. Pourtant, il faut le dire, la respiration de cette nage ne se fait pas n’importe comment. Le mieux est de coordonner sa respiration avec les mouvements de bras. Il parait qu’il faut inspirer lorsque le bras entre dans l’eau et expirez pendant le passage aérien du bras, de façon à ne pas être éclaboussé par l’eau. Ceci dit, personnellement, je ne fais pas attention à quand j’inspire et expire, je fais juste attention à avoir un rythme régulier. Respirer par le nez ? La bouche ? Les deux ! Respirez normalement, comme ça vous vient, ne vous compliquez pas la vie.

Comment faire les battements ?

Lorsque je nageais avec la fac de Lens, un prof qui nageait avec nous m’avait demandé « Mais comment fais-tu tes battements ? » Sur le coup, je n’ai pas vraiment su répondre à part « Euh… » parce que pour moi, faire des battements, ça me vient naturellement, je n’y réfléchie pas. Si on y réfléchie bien, le battement doit partir de la hanche et non pas du genoux, la pointe des pieds doit être bien tendue et le genoux ne doit pas sortir de la surface de l’eau.

7779306099_000-dv2061665

Et on termine avec la question la plus importante :

Comment ne pas se prendre le muret ?

Parfois des fanions sont mis en place à 5m du muret. Si c’est le cas, il vous suffit de faire un « essaie » en comptant votre nombre de coup de bras jusqu’au muret. Et voilà, une façon de ne pas vous prendre le muret. S’il n’existe pas des fanions et si vous êtes habitués à nager le dos, vous pouvez jeter un coup d’œil rapidement en penchant la tête en arrière, en même temps que l’entrée d’un bras dans l’eau. Si non, essayez de vous créer un point de repère en scrutant le plafond.

magicpbk_20150804_swi_3448-800x533

Enfin, je ne vais pas vous donner de conseils concernant le fameux départ en dos, car je suis trèèèèèèès loin d’en être une spécialiste (si vous voyez ce que je veux dire ! ;))

Publicités

5 commentaires

  1. Je pense savoir pourquoi tu aime autant le dos, je me rappelle d’un entrainement ou tu était sur le dos avec 2 frites. C’est une piste à creuser

    J'aime

  2. Je compte me mettre au dos plus serieusement aussi, ça m’est venu il y a quelques semaines après un entrainement « 100% dos » avec un de nos entraineurs ^^ Cependant, mon objectif / ma motivation principale pour le dos, ça sera de faire du 4 nages en compète 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s