Culottées de Pénélope Bagieu, ces femmes qui ont inventé leur destin

Récemment j’ai lu Culottées, une bande dessinée de Pénélope Bagieu dans lequel elle présent 15 portraits de femmes qui ont inventé leur destin. J’avais beaucoup entendu parler de cette BD dont le tome 2 est sorti récemment. Donc il me faisait de l’œil et lors de ma dernière sortie chez un libraire j’ai craqué.

Cette BD mérite un article à elle seule car certains portraits m’ont beaucoup inspirés et m’ont donné envie de me battre pour mes idées et mes convictions. Dans la vie on peut être conseillé, mais personne ne doit nous dire quoi faire ni comment agir. Comme on nous le répète souvent, homme ou femme, nous sommes tous maître de notre destin.

Résumé :

Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés.
Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.
Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

Ce livre nous fait découvrir des femmes fortes, étonnantes, marquantes, passionnées et passionnants, qui ne font que ce qu’elles veulent et qui ont osé changer le monde.

Ces biographies rapidement contées nous donne l’envie d’aller nous documenter un peu plus sur ces femmes remarquables.

IMG_10552

Voici par exemple quelques portraits qui mont particulièrement plu.

Clémentine Delait (1865 – 1939) – « Femme à barbe »

clementine-delait

À partir de la puberté, la pilosité de Clémentine Delait commence à se développer plus que la normale en ce qui concerne une jeune fille, notamment au niveau de la lèvre supérieure dont elle rase fréquemment le duvet.

C’est à l’âge de 36 ans (1901), que Clémentine se laisse pousser la barbe lors qu’elle tient un café avec son mari. Dès lors, elle arbore une barbe frisée qui se dédouble en deux panaches. Attirée par le bouche-à-oreille, la clientèle se presse au café renommé « Le café de la Femme à Barbe », pour y admirer Clémentine.

Profitant de l’engouement, elle pose contre rémunération pour des photographes qui éditent une quarantaine de cartes postales dont elle est la vedette et sur lesquelles elle signe des autographes à ses clients. Elle obtient même la permission de travestissement, autorisation obligatoire pour une femme s’habillant en homme (interdit à l’époque !!) ; elle pose alors en tenue masculine, un cigare à la bouche et une chope de bière à ses côtés.

Las Mariposas (1924/26/35 – 1960) – Sœurs rebelles

mariposas

Patria, Minerva et Maria Teresa sont trois sœurs et ont combattu la dictature du président Rafael Trujillo equi dirigea la République dominicaine de 1930 à 1961. Les sœurs Mirabal se faisaient appeler « Mariposas », ce qui signifies « papillons » en espagnol.

Tout commence quand le dictateur tente d’approcher l’aînée, Minerva, qui le repousse invariablement. Étudiante en droit à l’université, elle se révolte peu à peu contre cette dictature et se rapproche des communistes. Résultat, face aux refus de la jeune femme, son père est emprisonné et torturé.

Tout au long de leurs vies, ces trois femmes n’auront eu de cesse de lutter pour les droits de la femme. Mariées à des opposants, Minerva et María Teresa furent à plusieurs reprises emprisonnées, battues et violées. En mai 1960, elles sont condamnées à trois ans de prison pour atteinte à la sécurité de l’État mais sont libérées trois mois plus tard par une grâce présidentielle.

Le 25 novembre, elles rendent visite à leurs époux retenus en prisons et seront arrêtées sur une route de campagne. Elles seront alors massacrées à la machette. Leur meurtre aurait été commandité par le dictateur et exécuté par des militaires. Depuis, les trois sœurs sont devenues des symboles dans leur pays. Le billet de 200 pesos porte leur visage. En 1999, l’ONU a instauré le 25 novembre comme étant la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Annette Kellerman (1886 – 1915) – Sirène

tumblr_m4gpevwHXA1qdwo7go1_1280

Enfant, Annette Kellermann est atteinte de la polio. Son médecin lui recommande de nager. Elle devient championne de natation et tente même la traversée de la Manche (mais échoue au bout de 10 heures de nage, dans une eau à 11 °C).

 Trouvant le maillot de bain de l’époque peu pratique pour nager, elle bricole un maillot de bain qui rendrait les femmes libres de leurs mouvements dans l’eau et choisit de l’étrenner alors qu’elle est invitée à nager devant la famille royale à Londres.

Elle milite ainsi pour défendre les droits des femmes, en particulier pour le droit de porter un maillot une pièce. Elle fut d’ailleurs arrêtée en 1907 à Boston pour être indécente sans jupe malgré son costume une pièce, le juge statua en faveur de l’argument sportif et l’événement fit le tour du Monde faisant ainsi la promotion du maillot mais aussi de la natation pour les femmes.

Elle tourne ensuite dans des films, en particulier des rôles de danseuse dans des ballets aquatiques, on la surnomme ainsi la « femme sirène ».

 

 

Je conclurais en disant que cette BD fait du bien tout simplement, du bien au moral, du bien à l’esprit et vous donnera confiance en vous. Remplie d’émotion et écrite et dessinée avec humour, il s’agit d’une bande dessinée à lire et à regarder avec plaisir ! Pour ma part, je ne vais pas tarder à aller acheter le tome 2 ! 😉

IMG_10662

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s