Bilan après 1 an de water polo

Voilà, en juin dernier ma première saison de waterpolo s’est terminée. En 10 mois j’ai appris et découvert énormément de choses : sur le sport de façon générale, mais aussi ce qu’est l’esprit d’équipe, le dépassement de soit, la rigueur, …

Water-polo

Le waterpolo, un sport difficile et complet

J’ai avant tout découvert cette discipline. Comme je l’expliquais dans un précédent article, lorsque j’ai débuté ce sport, je n’avais jamais vu un seul match de water-polo, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. J’ai donc tout découvert sur le tas : les règles, les matchs, les tactiques, etc. Aujourd’hui je peux vous dire qu’il s’agit d’un sport difficile mais complet.

  • Difficile physiquement car il faut à la fois être rapide et endurant dans l’eau.
  • Difficile techniquement car il faut penser à bien se positionner, savoir faire des bonnes passes, …
  • Difficile tactiquement car il faut savoir jouer avec son coéquipier, avoir la bonne tactique pour se démarquer, …
  • Difficile mentalement car il ne faut pas craquer quand une nana de l’équipe adversaire te donne des coups de pied dans le ventre, des coups de coude «  » »intentionnels » » » dans la tête, …

Et c’est un sport complet car il réunit ces 3 difficultés et bien plus encore.

L’esprit d’équipe

Il s’agit de la première équipe à laquelle j’appartiens. C’est donc un concept tout nouveau pour moi. Mais dès le début j’ai été très bien et très vite intégrée parmi ce petit groupe de nanas. Nous sommes une équipe d’une grande mixité : les joueuses ont entre 14 et 30 ans et + donc forcément nous n’avons pas les mêmes mentalités ni les mêmes centres d’intérêt. Toutefois, on s’entend toutes très bien que ce soit dans l’eau et en dehors de l’eau. Bien que nos niveaux soient différents (dans notre équipe on peut facilement distinguer les joueuses expérimentées et les non expérimentées (vous devinerez très bien que je fais partie de la 2ème catégorie hahaha)), on s’entraîne toutes ensembles : les « plus fortes » avec les « moins fortes », c’est peut-être ce qui fait que nous nous entendons si bien.

Le dépassement de soi

Lors de matchs je me dépasse et donne mon maximum ! Quand il reste 3min de matchs et que tu es plus que fatiguée tu donnes quand même tout ce qui te reste. Pourquoi ? Pour ton équipe ! Ça se réfère un peu au chapitre précédent. Lorsque tu joues un match tu n’es pas seule, tu ne joues pas pour toi mais pour ton équipe. Tu te donnes donc à fond pour ton équipe, ne pas les décevoir.

Un sport gratifiant

Je pense que tous les sports sont gratifiants mais je souhaitais quand même ajouter ce petit point. Dans n’importe quel sport, quand tu commences, tu ne peux que t’améliorer. Donc que c’est gratifiant quand tu remarques que tu t’améliores ou quand tu entends dire « tu as bien progressé depuis le début ». En septembre dernier je ne savais pas nager avec le ballon, je ne savais pas faire une passe à plus de 1m de moi (rigolez, rigolez, mais c’est difficile !!), … Je ne savais rien faire quoi ! Et aujourd’hui on va dire que je le débrouille ! 😉 Mais cette gratification passe par la rigueur lors des entraînements. On ne progresse pas sans entraînement, sans travailler. Et d’ailleurs, lorsque je ratais deux semaines d’entraînement pour mon boulot, je voyais bien que j’avais perdu et raté certains trucs.

16106608_10210461670890637_237792092_o.jpg

Objectifs pour la saison prochaine ? Me donner encore plus à fond ! (et accessoirement, gagner un match haha)

Publicités

6 commentaires

    • Haha non mais chaque sport est difficile. Au foot il faut savoir courir avec un ballon aux pieds sinon c’est pas la peine, il faut savoir se démarquer et aller chercher la balle je suppose. Il faut savoir faire des sprints mais aussi endurant… finalement tout ce que je dis là se retrouve dans bcp de sports.
      Je note quand même une différence entre le wp et le foot. Et pour cela je vais citer mon entraîneur : « si tu ne veux pas utiliser ton cerveau, va jouer au foot » 😀 😀 😉

      J'aime

  1. Alalala les préjugés, les préjugés ahaha. J ai perdu quelques millions de neurones en faisant des têtes, ça c est vrai. 😀 Je vais essayer de jouer au wp avec ceux qui me restent. J suis pas encore dans le rouge je pense, j ai un peu de réserve. 😉

    J'aime

  2. Dans les sports collectifs on retrouve pas mal de similitudes, des « recettes » qui sont utiles à toutes les disciplines: motivation, cohésion, rigueur et surtout l intelligence de jeu. Après, bien sûr que l apprentissage est difficile, surtout au wp qui est un sport très complet et qui demande de l investissement mais quand on débute on ne peut que progresser, c est ça qui est cool. 😁

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s